Projet - Programme Educationnelle de prévention BIEN JOUER

Bien jouer.png

Programme Educationnelle de prévention BIEN JOUER

Description

Objectifs

INFOGRAPHIE

  •  Réaliser des interventions qui améliorent les connaissances des jeunes sur le jeu d’argent et de hasard et ses facteurs de risque et développer des compétences qui visent à réduire la survenue de problèmes liés aux jeux excessifs et/ou en limiter les conséquences négatives ;
  • Préparer et éduquer les mineurs bientôt majeurs dans la possibilité de jouer aux jeux d’argent et de hasard de manière responsable en ayant conscience des risques ;
  • Savoir gérer son budget.  

 

Pour quel(s) public(s)

Jeunes âgés de 15 à 17 ans

 

Modalités d’intervention de la SEDAP

  • Le Binôme Addictions Sans Substances de la SEDAP, spécialistes de BIEN JOUER peut intervenir dans tous types d’établissements sur le territoire de Côte D’or.
  • Pour intervenir avec le programme BIEN JOUER, les binômes Addiction Sans Substances (ASS) ou des intervenants en prévention doivent être formés par la SEDAP (2 jours : 1 journée sur les actions de sensibilisations aux risques associés aux jeux d’argent et de hasard et 1 journée pour explorer le jeu DILEMME® de l’association CRESUS et avoir les connaissances nécessaires sur le budget et les finances). Les personnes formées repartent avec une mallette BIEN JOUER et l’outil DILEMME®.
  • Par son site internet www.bien-jouer.com, la SEDAP met à disposition des intervenants les supports, l’accès à une inscription en ligne et la possibilité de rester en contact.
  • Durant tout le long des interventions, la SEDAP conseille, assiste et accompagne les binômes formés pour répondre à leurs doutes et interrogations.
  • La SEDAP met à dispositions des responsables (de CSAPA, d’établissements scolaires, de centre de jeunes…), des informations sur le programme de BIEN JOUER. 

 

Intervenants-clés

Lyse Delay (intervenante extérieure) et Tiphaine SEGARD (binôme ADDISS - SEDAP), Jean-François MAZERAN (binôme ASS Arc-en-ciel à Montpellier), Julie PERRIN (Chargée de mission CRESUS). 

 

Résultats significatifs

 Les expérimentations menées auprès de 550 jeunes lycéens de classes de 1ère ont permis de valider :

  • L’efficacité des activités proposées par BIEN JOUER et de démontrer qu’un programme structuré d’interventions en milieu scolaire, sur les risques associés aux JAH, peut avoir un impact positif sur les connaissances et les représentations des adolescents. 
  • La diminution des croyances irrationnelles liées à la pratique des jeux d’argent et de hasard chez les jeunes. 
  • A la fin du programme, ces adolescents ont appris que les astuces ou stratégies utilisées dans les jeux d’argent et de hasard ne peuvent pas aider à gagner. Ils ont aussi engrangé des connaissances sur la notion de hasard, sur la part de hasard dans les jeux d’argent, sur la gestion de budget et d’éléments financiers de la vie courante.

 

Ce projet vous intéresse ?

Contactez-nous