Pôle D'Innovation et d'Expérimentation sur le Jeu Excessif

A propos

Constat

Les dernières études réalisées en France* indiquent une augmentation du jeu problématique : 200 000 joueurs seraient excessifs et environ 1 million serait “à risque” (rappel 400 000 seulement en 2010). La même étude indique qu’un tiers des jeunes de 15 à 17 ans pratiquent les Jeux d'Argent et de Hasard (JAH), alors que la loi en interdit la vente aux moins de 18 ans.

Face à ces constats, il est impératif que toutes les parties prenantes se mobilisent pour agir au plus tôt (repérage précoce et, le cas échéant, référencement précoce) afin de réduire les risques et les dommages induits.

La SEDAP, qui est référente Addictions sans Substance (ASS) de la Fédération Addiction, y prend part depuis de nombreuses années, ayant donné lieu en 2014, à la création du P.I.E.J.E. (Pôle d’Expérimentation et d’Innovation sur le Jeu Excessif).

* études de prévalence menées par l'Observatoire Des Jeux (ODJ) en 2010 et 2014

Pourquoi le P.I.E.J.E. ?

Depuis 2014, le Pôle d’Innovation et d’Expérimentation sur le Jeu Excessif développe des projets de recherche fondamentale et appliquée, expérimente des dispositifs d’action et élabore des outils en faveur de la Réduction des Risques et des Dommages, de la Prévention, du soin, liée aux JAH : son objet, agir contre le jeu excessif, faire obstacle au jeu des mineurs.

À travers ses programmes de recherche, ses actions de prévention et ses modules de formation, l’ambition de ce pôle est de placer l’ensemble des acteurs du jeu d’argent et de hasard (les joueurs et leur entourage, les professionnels du jeu, et les professionnels de l’aide et du soin) au coeur de ses expérimentations afin d’imaginer des solutions concrètes et innovantes face aux dérives du jeu.

Le but ultime est ici de mettre au point des outils pour l’usage de la SEDAP mais aussi des outils qui vont pouvoir être déployés, avec un certain niveau d’accompagnement sur la plus large part des professionnels concernés par les JAH.

Notre proposition

Le Pôle Innovation et Expérimentation sur le Jeu Excessif est le fruit d’une dizaine d’années d’expérience en recherches-actions ainsi qu’en accompagnement d’actions menées par des opérateurs des JAH, en France et à l’étranger.

Nous pensons illusoire d’ignorer le jeu, une société sans drogues, une société sans jeu d’argent ou d’échanges ne peut pas exister, notre société est devenue addictogène à bien des égards. Aussi avons-nous préféré agir, parfois seul, parfois en prestation pour d’autres acteurs, parfois sous forme de mécénat pur, mais toujours pour en limiter les effets négatifs, et ce, dans le plus grand respect des valeurs chères à la SEDAP : indépendance, devoir d’ingérence, respect de toute personne, et avec la pensée que l’addiction est réversible.

Ces années d’expérience terrain, ont permis à la SEDAP de devenir LE référent addictions sans substance (ASS) de la Fédération Addiction et d’être en capacité :

  • De proposer des outils élaborés lors d’expériences précédentes, après adaptation si nécessaire ;

  • de disposer des expertises nécessaires pour répondre à tout appel d’offre relatif au jeu excessif ou visant à faire obstacle au jeu des mineurs.

Ainsi, quel que soit le besoin exprimé, le P.I.E.J.E. est en mesure d’apporter une solution fondée sur des années d’expériences concrètes :

  • Actions de formation sur mesure d’une durée pouvant aller d’une demi-journée à plusieurs jours, selon la demande et le profil des personnes à former ;

  • Aide à la définition d’études de terrain (qualitatives ou quantitatives), puis assistance à leur pilotage et leur analyse ;

  • Analyse critique et propositionnelle de plans d’action relatifs au jeu excessif et/ou au jeu des mineurs ;

  • Recherches-expérimentations terrain sur ces mêmes sujets. Etudes, en prestation ou en mécénat, mais toujours dans le plus grand respect des personnes et de nos valeurs.

Découvrez les objectifs du P.I.E.J.E.